Histoire et Règles




Un peu d'histoire

Si l’on remonte dans le temps, avant notre ère, on apprend qu’il y eut en Corée une période dite des 3 royaumes (Koguryo, Baekjae et Silla) entre 57 av JC et 676. Ces 3 là rivalisaient par l’affrontement de corps militaires Mais seul le Koguryo développa un art martial pour deux raisons :


-la situation géographique limitrophe avec la chine


-la pratique de joutes martiales à mains nues qui étaient très prisées par les populations lors des festivités (influence déjà forte du wushu).


L’art martial pratiqué s’appelait le Subak ou Taekyun selon qu’il utilisait des techniques de mains (Su) ou des déséquilibres et techniques de pieds (Tae).

L’art va prendre de l’importance jusqu’aux autres royaumes de Corée pour repousser les invasions japonaises. Dès lors on parlera de Hwarangdo qui sera en fait un mode de combat et de vie empreint de valeurs philosophiques, proches du bouddhisme (Chine sous influence indoue) avec un code de conduite.

La Corée va donc signer un traité de paix avec la chine ce qui va permettre aux trois royaumes Coréens de se réunir pour s’appeler Korio et mettre en avant un art plus complet le Subak Taekyun. Ce dernier représente un ensemble de coups frappés (Subak) et de coups de pieds multiples (Taekyun). Il va cependant être influencé par le Tang Su Do qui va être introduit par la chine en Corée.

Par la suite les armes à feu vont faire baisser cet engouement pour les arts martiaux qui ne réapparaîtront vraiment que suite à la première invasion Japonaise. Il s’en suivra un ouvrage le « Mu Ye Do Bo Tong-Ji » dont le 4ème volume intitulé « techniques de combats à mais nues » illustre 38 mouvements ressemblant au Tae Kwon Do d’aujourd’hui.


Pendant l’occupation Japonaise 1910-1945, les arts martiaux traditionnels sont interdits. Les Japonais introduisent le Karaté et le Judo pendant 35 ans. Assimilés par la culture Coréenne, ces arts martiaux deviennent le Tangsudo-Kongsudo.


Après la libération de l’occupation la Corée veut regagner une identité donc une restructuration des arts martiaux se fait par un traditionalisme accrût. Il s’agissait de « coréanniser » les pratiques à forte dominante chinoise ou japonaise. On assiste donc à la création de 5 écoles, les Kwan.


Le Tang Su Do redevient l'art martial de l'élite, (Art coréen basé sur les origines chinoises) ; des experts en feront une démonstration en 1952 devant le président de la république d’alors : Lee Sung Man. Impressionné, ce dernier demande aux maîtres des 5 écoles de le coréanniser. On verra la naissance en 1961 du Tae Su Do, un mélange de Tang Su Do et de Taekyun l’art Coréen par excellence.


Le terme de Tae Kwon Do fait son apparition officiellement en 1965. Dès lors la Corée va envoyer environ 2000 experts de par le monde pour montrer la fierté nationale et la fédération (WTF) voit le jour en 1973, celle de France, la FFTDA en 1995 après être passé par la FFJDA et la FFKAMA depuis 1968.


Les règles


Le Taekwondo est un art martial assimilable au groupement des sports de combat surtout avec l’occidentalisation de tous les arts martiaux. Les caractéristiques résident dans l’utilisation massive des membres inférieurs (surtout dans le combat).

Les composantes du Taekwondo

La technique

Le combat

Les poomsés

Les Ho shin sool (self défense)

La casse

La tenue

-Un dobok, à col blanc jusqu'à la ceinture rouge et à col noir à partir de la ceinture noire ou roge et noir lorsque le pratiquant a moins de 16 ans.

img/dobok taekwondo
La tenue règlementaire.

-Une ceinture nouée à la taille

-Cette tenue est complètée par des protections lors des compétitions combat

Compétitions et protections

Il existe deux sortes de compétition au Tae Kwon Do:

- La compétition technique où il s'agit de présenter différents poomsés notés selon des critères d'exécution, de concentration, de connaissance du poomsé: de technique à proprement dite.

- La compétition combat qui se définit par une opposition entre deux individus sur une aire de combat. Ceux-ci sont équipés de protections qui donnent au tae kwon do sa légitimité olympique.

casques taekwondo
Casques

plastrons taekwondo
Plastrons

plastron femme

Sous-Plastron pour les dames.

proteges tibias et avant-gras

Proteges tibias et avant-bras

gants taekwondo
Gants

coquilles femme homme

coquilles